5 questions à François Dachy qui poursuivra sa formation à Marseille grâce à une bourse Salus Sanguinis

Bonjour François ! Pourriez-vous vous présenter ?

Je m'appelle François Dachy, j'ai  30 ans  et je suis originaire Tournai.  J'ai fait mon baccalauréat en médecine à Namur de 2008 à 2011 et mon
Master à Bruxelles sur le site de Woluwé  (UCLouvain) de 2011 à 2015. J'ai poursuivi avec mon assistanat de médecine interne de 2015 à 2020. Enfin, depuis 2020, je poursuis une spécialisation en hématologie.

Où partez poursuivre votre formation ?

 Je pars pour 1 an à  l’institut Paoli-Calmettes de Marseille d’Octobre 2021 à Octobre 2022. J'ai travaillerai sous la supervision du Pr Didier Blaise, chef du département d’hématologie.

Pourquoi Marseille ?

L’institut Paoli-Calmettes (IPC) est un centre expert et de réputation internationale dans le traitement des hémopathies malignes et greffes de cellules souches hématopoïétiques. Le bâtiment comprend actuellement 5 unités d’hématologie totalisant 100 lits. La répartition est approximativement de 20 lits dédiées aux pathologies lymphoïdes, 40 lits aux pathologies myéloïdes et 40 lits à la greffe de cellules souches/thérapie cellulaire.

En 2018, l’IPC a pris en charge 1 431 nouveaux patients, tous cancers hématologiques confondus. Il a par ailleurs procédé à 142 greffes allogéniques et 91 autogreffes. L’institut a récemment développé une activité dans la thérapie cellulaire par CAR-T cells (cellules T à récepteur antigénique chimérique), comptant déjà entre 30 et 35 procédures par an.

 L’IPC est intimement lié au Centre de recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM), affilié à l’Inserm, au CNRS et à l’Université Aix-Marseille. Cet environnement d’excellence tant clinique que fondamentale permettra l’étude de la prise en charge des leucémies myéloïdes aigues en rechute après allogreffe, une condition bien réelle dont le pronostic encore très réservé assure un challenge constant à tout service de greffe allogénique.

Qu’attendez-vous de cette expérience ?

Les principaux objectifs comprennent la rédaction d’un voire plusieurs articles scientifiques avec publication dans des revues spécialisées de haut niveau et/ou d’impact factor significatif. L’affiliation à des sociétés (inter)nationales d’hématologie. Un développement de mes connaissances en statistique et méthode d’étude. Le suivi et participation aux congrès / symposiums de la région. Une intégration progressive aux groupes coopérateurs de recherche en hématologie (FILO, GRAALL,…).

 Avez-vous un message pour les donateurs de la Fondation Salus Sanguinis ?

D’avance un très grand merci de nous permettre ce type de stage à l’étranger, où les conditions financières sont rapidement un frein au développement et à l’initiative. Votre soutien nous permet d’intégrer une équipe et un centre de renommée avec plus de sécurité et de sérénité, y compris pour l’entourage familial impliqué dans ce type de projet. Merci!